Compte rendu – Xibero Trail – Holzarte Orhi 2018

Larrau – Trail 15Km D+900

Compte rendu - Xibero Trail - Holzarte Orhi 2018

Me revoilà dans les montagnes !

Bon, 15Km je suis capable, pour le D+900 ?! On le verra sur place…

Dénivelé Xibero Trail - Holzarte Orhi 2018

J’ai tellement aimé mon dernier trail dans les Pyrénées au mois de juillet que je n’ai pas hésité longtemps avant de ressigné pour un nouveau dossard en montagne.

J-1 On prend le départ en fin d’après midi, direction Larrau ! Arrivés sur place en fin de soirée, on trouve rapidement une place prés des autres campeurs. Une grosse assiette de pâte et direction les bras de Morphée, la route et la chaleur de la journée m’avaient bien achevé.

Jour – J . 04/08/2018

6h30 – Réveillée par la sonnerie du portable, c’est bien la 1ière fois que je ne me réveille pas aux aurores le matin d’une course ! Je vais vraiment finir par ne plus vouloir y partir de ces montagnes !..

7h00 – Après un bon petit déjeuner, me voilà partie dans le centre du village récupérer mon dossard, avec lequel était offert une bière locale, un eco-cup au couleur du Trail et quelques autres petites gourmandises. Une petit pose café pour finir d’analyser le tracé et le dénivelé de la course et me voila prête !

Non, pour tout vous dire, je ne me sens pas du tout prête ! J’ai perdu toute confiance en moi ce matin-là, il y a beaucoup de participants, les montagnes sont hautes devant moi et puis il fait chaud…

Je n’aime pas l’état d’esprit dans lequel je suis, je doute encore une fois de mon genou, et surtout de mes réelles capacités à faire une telle distance sur ce dénivelé…

8h00 – Je m’équipe et je commence une longue séance d’étirements dynamiques et d’échauffement, j’ai un peu trop pris l’habitude sur de précédentes courses de partir sans même prendre le temps de trottiner quelques mètres et je pense que ça a beaucoup joué sur ma blessure au genou…

8h45 – Je remonte dans le centre du village pour le départ de la course, un dernier petit échauffement en côte, me voila rentrée dans l’ambiance de la course !

9h00 Coup de sifflet, GO… affronter la montagne basque.

1 au 2 km – Départ « piégeur », ça commence par une très belle descente, le soleil a déjà bien réchauffé l’air mais la descente se fait dans un sous bois avec de nombreux cours d’eau.

3 km – Un petit faux-plat commence déjà à faire ralentir quelques participants, j’en profite pour doubler pendant que le chemin est encore praticable à plusieurs.

4 au 6 km – Ça monte vraiment beaucoup… avec souvent plus de 20% de pente. Mais j’ai trouvé un bon lièvre… qui m’a surtout permis de doubler sans trop d’effort, il force le passage pour moi =). Je suis surprise d’ailleurs par la « facilité » que j’ai de monter ce dénivelé…

Je ne suis plus du tout dans l’état d’esprit d’avant la course, là je me sens à ma place dans les montagnes, je remonte petit à petit le fil des autres coureurs. Oui certains passages sont compliqués… Il fait chaud… mais le paysage me fait oublier cette difficulté physique.

7 km – 1ere descente, ça fait du bien au cuissous ! mais elle reste assez technique, les hautes herbes et les rochers m’empêchent de relancer convenablement ma course, je préfère y aller plus calmement au risque de me fouler une cheville ou faire un roulé boulet jusqu’en bas de la montagne…

8 Km – le plaisir était de courte durée… Nous voilà repartis pour une belle grimpette pour atteindre le sommet le plus haut de ce trail. Le soleil tape vraiment fort, ça ne facilite pas l’ascension … Et voilà que je me mets à sentir une odeur de viande grillée.. Hou là, ça ne va plus du tout moi, le soleil doit vraiment me monter sur la tête…! A non c’est simplement le ravito… Petites grillades au sommet de la montagne qui donnent vraiment envie de s’arrêter pour pic-niquer, surtout après cette dernière cotte! Je passe quand même mon chemin , j’ai encore de l’eau et des fruits secs et si j’ai bonne mémoire, c’est parti pour plusieurs km de descente!

9 au 12 Km – C’est partit pour la descente!! la 1ere partie est assez technique, on ne voit pas très bien ou poser les pieds et de beaux rochers savent très bien se cacher sous les hautes herbes… Mon pied gauche s’en souvient encore! Après plusieurs km à dévaler la crête, la 2eme partie est beaucoup plus roulante en sous bois et sur chemin. Arrivée au 12Km, mon genou me joue un vilain tour, le voilà qui se bloque ! Quelques pas à cloche pieds et force alerte le voilà reparti !

13km – Une belle portion roulante sur chemin me permet de prendre une « vrai » allure de course sans trop donner le jus qu’il me reste non plus, je sais que les derniers km vont se faire avec un beau dénivelé positif pour l’arrivée dans le village.

14 au 15 km – ça monte à n’en plus finir… là vraiment les 2 derniers km se font au mental, les cuissous commencent à en avoir un peu marre, bientôt 2h00 qu’ils courent tout de même… Moi qui pensais finir cette course en 2h00 grand max.. j’avais énormément sous estimer l’effort qu’il me faudrait faire pour ce dénivelé et surtout la complexité de la descente.

Les derniers mètres se font dans le village, tout le monde est là pour nous encourager sur cette dernière petit montée. J’ai le sourire jusqu’aux oreilles, je l’ai fait, je suis allée jusqu’au bout, je vois l’amoureux au loin, je lui fait de grands signes de joie ! Petit tour de la fontaine et je franchis la ligne d’arrivée ! 2H10 et …. 4eme féminine! A oui je l’aime cette place, il faut croire ! Mais quand même 3Eme de ma catégorie sénior F.

Je suis sur mon petit nuage, encore dans les montagnes basque… Je suis pour une foi fière de ma course j’ai chercher a donner mon meilleur a chaque fouler. Qui c’est peut etre qu’avec un vrai entrainement pour la course en montagne, je finirai par y monter sur ce podium…

Et comme j’ai dit, la 1er fois à : quand la prochaine ?!

Un grand merci aux organisateurs et aux bénévoles de cette course ! Un parcours magnifique, des supporters au top ! Que demander de plus?! Nous avions même droit à une petit séance de cryothérapie dans l’eau froide de la fontaine après la course… Je ressigne déjà pour l’année prochaine et, qui sais, peut être que d’ici là je serai entraînée pour affronter les 44Km…

Merci jolies montagnes basques, moi et mes baskets, on reviens très vite!

 

Pour plus de photos c’est ICI

Et le classement général de la course pour les 42 km ICI  et les 15 km ICI

 

 

Compte rendu - Xibero Trail - Holzarte Orhi 2018

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Joyel Olivier dit :

    Superbe résumé de ta course, qui comme à chaque fois me donne envie de me lancer dans les courses de montagne et encore félicitation pour ta course, vraiment content d’avoir pu t’encourager par message avant ta course. Il me reste plus qu’a soigner la blessure, trouver une course et me lancer.

    Aimé par 1 personne

    1. Tes encouragements mon fait super plaisir 😁 j’espère un jour être sûr la ligne de départ avec toi tu feras les montagne c’est magiques 😉 en attendent soigne toi bien 😙

      J'aime

  2. Olivier Joyel dit :

    Je fini de soigner ma blessure, et faire quelque entraînement avec toi, et puis faudra que l’on trouve une course et que l’on s’organise cela 😊

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s