Compte rendu – LE TRAIL DES FLEURS 2018

1er Trail des fleurs – 12 km D+700 à Baréges

La montagne, ça vous gagne !

 

Le-trail-des-feurs-a-bareges 2018

Comment je me suis retrouvée à 280 Km de chez moi et à 1250 m d’altitude ?! La folie surement !

Voilà maintenant quelques mois que j’enchaîne les trails aux 4 coins de la Dordogne et que j’éprouve de plus en plus de plaisir à chaque course et sortie, il y a quelque semaines en regardant le fil d’actualité sur Facebook, je tombe sur une publication « le trail des fleurs 12km D+700 »… Pour tout vous dire, je rêvais déjà depuis quelques temps de partir courir en montagne pour voir de nouveaux paysages et surtout me conforter dans le fait que j’aimais vraiment ça courir quelles que soient les difficultés du parcours.

Alors un peu niaisement, j’en ai parlé à l’amoureux qui n’a pas du tout prêté attention à ma demande au début, mais bon je ne sais pas pourquoi j’avais au fond de moi très envie de la faire… Les semaines passent et nous voilà à quelques jours de la course, je retente ma chance auprès de Mr et Bingo, il est partant pour un weekend dans les Pyrénées ! L’histoire peut commencer !

Le-trail-des-feurs-a-bareges 2018 carte

J-6 Programme d’entrainement allégé pour la semaine, pas question de ne pas arriver au top de ma forme samedi mais voilà, pendant mon entrainement lundi soir, une douleur apparaît dans le genou sur les dernières km. Je me dis qu’avec le repos ça va vite passer, la gêne va malheureusement rester plus ou moins là toute la semaine.

Jour J – 14 Juillet 2018 – Départ de la course 15h30

Le-trail-des-feurs-a-bareges 2018 dénivelé

7h00 – Après une nuit sur la commune de Condom, dans notre super camion aménagé par Monsieur, place au petit déjeuner et ce n’est pas parce que je suis loin de la maison que mes petits déjeuners vont changer! Un bon porridge à la spiruline pour être au top pour la course, un petit café et nous voilà repartis sur la route direction Baréges.

11h30 – On arrive dans le village de la course, je pars de suite récupérer mon dossard avant qu’il y ait foule. On en profite pour faire le tour du centre-ville, la pression commence à monter de mon côté, mille questions me traversent l’esprit et je doute réellement de mes capacités à gravir le sommet qui est juste sous mon nez !

12h30 – On reprend notre véhicule pour trouver un petit coin sympa pour pique-niquer dans la montagne, au menu pour moi tomates du jardin, pâtes complet, thon, courgettes et carottes cuites à la vapeur. Je ne veux pas charger de trop mon estomac avant la course.

14h30 de retour dans le village, j’enfile ma tenue de combat… Short 1er prix Décathlon, chaussette de sport Lidl et Baskets de course sur route… Bon j’ai quand même un sac d’hydratation pour faire un peu Trail et pas trop touriste… Je regarde les autres participants déjà arrivés et là c’est le drame! Je suis complètement affolée, ils sont tous super équipés (chaussures, sac, habits dernière technologie, battons et j’en passe…) prêts à gravir la montagne ! Je ne me sens pas du tout à ma place et heureusement que l’amoureux est là pour tenter de me rassurer.

15h00 – L’heure du débrif, notre point d’arrivé est à quelques km à pieds dans une petite ferme près du village, j’en prends note et demande à l’amoureux de m’y rejoindre pour la fin de ma course (30min de marche pour lui et j’avais prévu 2h00 de course pour moi)

15h30 – J’ai l’impression de revivre ma 1er course. Départ au fond du peloton, angoissée et perdue. Top départ… c’est plus le moment de réfléchir.

1 Km – On remonte l’allée centrale du village sur quelques mètres, et nous voilà déjà sur un petit chemin de montagne. Mon angoisse est un peu descendue, je ne suis pas là pour faire de podium ni de chrono mais pour découvrir un trail en montagne alors pas de pression, j’arriverai quand j’arriverai!

2 Km – Tout le monde commence déjà à marcher, j’en fais de même et relance ma course dés que le terrain me semble plus favorable.

3 Km -ça monte énormément mais jusque-là pas de surprise, c’est prévu comme ça jusqu’au 6ième km… Par contre, chose moins prévue, c’est le nombre de personnes que j’arrive à doubler. J’ai mis en place une petit technique: dans les fortes montées, je marche à allure très rapide et je double un max de personnes (pas évident à doubler les participants qui marchent avec les bâtons!) et dés que le chemin est plus roulant, je trouve un lièvre et courre derrière lui, je le double au moment où il se remet à marcher et continue comme ça jusqu’au 5ième km.

Du 5 au 6 km je suis presque seule, ça monte vraiment raide mais j’en ai encore sous la semelle, je passe mon temps à admirer le paysage et risque de me casser la figure une ou deux fois… Je prends quelques photos pour immortaliser le moment et la beauté des lieux…

6 km – c’est le ravito, j’ai encore de l’eau dans mon sac et pas envie d’avoir quoi que ce soit dans l’estomac pour entamer la descente,

Et là j’entends « Bravo t’es la 3 ième féminine! » DE QUOI ??!!! Non… il doit y avoir erreur… j’ai le palpitant à 10 mille, moi baby runneuse je suis 3 ième à mi-parcours sur mon 1er trail en montagne ! Je me mets en mode guerrière !

Enfin pas longtemps… Voilà qu’il faut entamer la descente et quand tu n’en as jamais fait, ça fait sacrement peur! Je me fais rapidement doubler par un véritable boulet de canon et une nana, ho… mince le podium vient de me passer comme une furie devant moi.

6.2 km -Haaa!! Une douleur dans le genou, non pas maintenant, je suis obligée de ralentir sur les portions trop pentues mais rattrape vite mon retard en élançant ma foulée sur les portions plus douces, Je ne cours pas… je vole!

8 km – je vois entre deux virages la 3 ième féminine ! Ça me met un coup de booste, je ne suis étrangement pas du tout fatiguée et mis à part ce genou qui me pose problème je me sens pousser des ailes, le paysage est toujours aussi magnifique !

10 km – Elle est là, juste devant moi à quelques mètres, j’ai encore une chance de passer devant et avoir ma place sur le podium, mais c’était sans compter sur son compagnon qui lui crie d’accélérer et surtout qui m’empêche de le doubler, pas très fair-play le bonhomme, pour compléter le tout le lacet de ma chaussure a décidé de se défaire maintenant…

11 km – c’est bientôt la fin, je donne tout ce que j’ai dans les cuissous, j’arrive enfin à doubler Mr pas très fair-play mais sa copine a repris pas mal d’avance.

11.8 km – L’arrivée est là juste devant moi la 3 ième féminine aussi ! J’ai le cœur qui bat la chamade ! Pour arriver, il me rester un petit pic à monter puis redescendre, je m’y attendrai pas vraiment à celle-là, dur dur après ce qu’on a déjà donné dans les pattes, je sers les dents, monte du mieux que je peux et redresse comme une furie. La ligne d’arrivée est passée !! Je l’ai fait !!! On me remet une magnifique médaille en bois, j’ai la tête qui tourne un peu mais je l’ai fait, je coupe mon chrono bien après l’arrivée, la tête encore dans les nuages…

Je n’ai pas eu besoin d’attendre de reprendre mes esprits pour savoir que j’étais tombée amoureuse des montagnes!

Je pars faire un petit tour au ravito histoire de pas tomber quand la montée d’adrénaline sera passée, je me sens étrangement pas vraiment fatiguée, je passe devant les filles qui ont fait le podium devant moi, on se félicite mutuellement, il faut dire que nous sommes toutes arrivées dans un mouchoir de gauche,  à peine 2 min entre la 1er et moi, plutôt contente et fière pour une 1er , je ne pouvais pas en espérer autant !

20180714_173213

Je me pose un petit moment, prends quelques photos avec les organisatrices que je félicite encore une fois pour ce super événement, tout a été parfait, du début à la fin de l’épreuve, j’espère sincèrement qu’il y aura une 2 ième édition l’année prochaine que je puisse amener avec moi ma Team FraPaDuingues! Et bravo aux 152 participants et pas moins de 43 femmes!

Plus de Photos ICI

Le classement officiel ICI 

logo-biches-run le-trail-des-feurs-a-bareges 2018le-trail-des-feurs-a-bareges 2018

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Olivier Joyel dit :

    Jolie résumé de ta course Pauline, et encore et encore bravo, 1ère course en montagne et super résultat, tu as un gros gros potentiel 😊. En tout cas pas sympa le gars qui te bouchonne tout sa pour que sa copine fasse un podium lol. J’espère également que l’année prochaine elle aura lieu car cette course pourrai m’intéressait 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup! Ça ma donné envie de très vite repartir! Peut-être très rapidement 🤞. C’est avec qu’on ce retrouvera sur la ligne de départ 😁

      J'aime

  2. Olivier Joyel dit :

    Avec plaisir 😉, on risque se croisait d’ici la sur certaines courses 😂😂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s